Archive

Archive for the ‘Poèmes’ Category

L’amante d’un soir

juillet 13, 2011 Laisser un commentaire

L’amante d’un soir

Brutale et triste période de ma vie,
Douce et belle mélancolie,
Nouvel idéal, nouveaux espoirs,
Croire en un nouveau départ.
Sortir de ce gouffre hideux Pour atteindre enfin le statut d’amoureux
Poésie nouvelle et éternelle, Déploie tes ailes,
Donne de la légèreté à ma plume,
Alimente le feu de mon âme qui se consume…

Pourchasser la perfection,
Etre aux prises avec ses émotions.
L’imparfait triomphant toujours,
J’écrivais un jour : « L’amour est mort et le corps jouit,
Destiné de malappris, Destin de bandit.
Un éloignement concret, Une réalité marquée »
Ô oui je délirais, J’écrivais à l’imparfait…
Le présent a d’autant plus de valeur
Qu’aujourd’hui, j’ai trouvé une nouvelle source de bonheur…
Je l’exploiterai jusqu’à la tarir,
Je l’aimerai jusqu’à la faire jouir.
Croyez- vous en un amour pur ?
Non ?!La vie n’a décidément pas de futur.

Brutale et triste période de ma vie,
Douce et belle mélancolie,
Nouvel idéal, nouveaux espoirs,
Croire en un nouveau départ.
Sortir de ce gouffre hideux Pour atteindre enfin le statut d’amoureux
Poésie nouvelle et éternelle, Déploie tes ailes,
Donne de la légèreté à ma plume,
Alimente le feu de mon âme qui se consume…

Ô triste et sombre période de ma vie,
Comme je suis heureux de t’avoir trahit.
Cette nouvelle amante, joie…
Plus douce, plus jolie,
plus intéressante que toi…
Ô que non, je ne la délaisserai pas !
Elle a une réelle importance pour moi,
Pourquoi continuer de t’acharner ?
Dans mon cœur son visage est ancré.
Oui encré, comme ces mots sur le papier Témoins assurés Du nouvel amour déclaré…
Tu n’as rien à m’offrir dans cette société matérialiste,
Plus le temps d’être triste soit réaliste !
Aimes- tu le plus noble des sentiments
Non, me dis-tu.
Tu te satisfaits de simples tourments…

Brutale et triste période de ma vie,
Douce et belle mélancolie,
Nouvel idéal, nouveaux espoirs,
Croire en un nouveau départ.
Sortir de ce gouffre hideux Pour atteindre enfin le statut d’amoureux
Poésie nouvelle et éternelle, Déploie tes ailes,
Donne de la légèreté à ma plume,
Alimente le feu de mon âme qui se consume…

Je ne t’ai pas encore célébré,
Ô joie, ne m’en veux pas !
Mon cœur palpite encore de cette douce émotion,
Mon corps tremble sous la pression…
Est-ce moi le responsable de tout cela ?
Est-ce moi qui tire le meilleur de toi ?
Par hasard on s’est parlé,
Ô belle et douce destiné…
J’ai peur, l’avenir reste incertain…
Je t’accompagne mais je reste toujours seul face à mon destin…
Puis- je me blottir contre toi ? Veux- tu faire partie de moi ?
Brutale et triste période de ma vie, Douce et belle mélancolie,
Nouvel idéal, nouveaux espoirs,
Croire en un nouveau départ.
Sortir de ce gouffre hideux
Pour atteindre enfin le statut d’amoureux
Poésie nouvelle et éternelle,
Déploie tes ailes,
Donne de la légèreté à ma plume,
Alimente le feu de mon âme qui se consume…

Un petit texte inspiré après la lecture du recueil « Les Nuits » d’Alfred de Musset en 2009.

Publicités

Au-delà des mots (L’écrit Des Cris)

Au-delà des mots (L’écrit Des Cris)

L’écrit décrit les cris
Des mots qui fuient
Le présent, les soucis
Dans un monde de poésie…
Magie !
L’écrit décrit les cris
d’un monde sans fantaisie
D’un univers de folie
D’un être plongé dans la nuit
de sentiments qui fuient
D’un monde qui détruit les cris qu’il décrit

Au-delà des mots, un monde en sursis
Un univers d’éphémère minutie
Qui écrit les cris qu’il décrit
Avec une plume qui jouit
D’une réalité qui faiblit
Face à ce désir de poésie
De rêver, de changer, de magie
Au-delà des maux, je décris
T’écris et je crie
Les cris du cœur
Celui du bonheur
Mais aussi du malheur
Les cris d’amour et de joie
Un cheminement vers une nouvelle foi

Au-delà des mots, j’écris
des cris et décris…

(Un poème qui m’a beaucoup amusé lorsque je l’ai composé! Je l’ai publié initialement sur Lexode.com le 12/07/2008)

Catégories :Poèmes Étiquettes : , , , , , , , , ,

Du haut de la voûte céleste

Du haut de la voûte céleste

Du haut de la voûte céleste,
derrière les portes du paradis,
Les anges, musiciens du seigneur
armée servant dans les régiments d’amour et de joie
Se tiennent prêt à livrer le plus beau de tous leurs combats.
Un seul mot d’ordre,
Ouvrir les portes de l’amour, de la joie, de l’amitié,
Pour que se répande sur terre cette douce mélodie
Assaillant les ruines de nos cœurs les transformant en de belles citadelles de foi…
Ces anges d’amour et de joie,
c’est toi, c’est moi…
C’est nous….
Et tous ensemble chantons,
chantons l’amour d’un monde nouveau…

Du haut de cette voûte céleste,
je respire profondément l’odeur de cet air pur
Qui renforce mes poumons d’une énergie nouvelle
Toute cette grâce qui me transporte,
cette imagination qui se développe
L’amour est né…
Je fuis ce monde et ses vanités
J’allège mon coeur pour enfin m’envoler… vers cette endroit rêvé
La source de toutes mes prières,
mon passé, mon présent, mon avenir…
un repère…

Du haut de cette voûte céleste,
mon âme se laisse transporter
Dans son ascension les anges viennent la caresser
Un sentiment de chaleur,
des sourires en chœurs…
Cette rafale de baisers
A jamais venue sceller mon âme dans l’amour et la joie

Du haut de cette voûte céleste,
Je me pencherai un jour
Et je chanterai à mon tour cette douce mélodie envoûtante
Du haut de cette voûte céleste…
Je vous dirai un autre jour
Que votre véritable patrie n’est pas sur terre mais dans le royaume de Dieu le père…
Du haut de cette voûte céleste…

( Voici un texte publié encore et toujours sur lexode.com le 2/07/2008. On avance dans le temps!)

Catégories :Poèmes Étiquettes : , , , , ,

Le faiseur de rêve

Le faiseur de rêve

Un second souffle pour t’envoler,
Au delà de ton regard.
Une seconde vie pour t’évader,
Au-delà du miroir.
Je suis le faiseur de rêves, délicieux et affectueux,
Celui qui rend heureux,
Amoureux, au quotidien,
D’une poésie qui vit entre tes mains…
Couche-toi paisiblement,
Laisse-toi envoûter par ce flot de sentiments…

C’est l’histoire d’un amour invisible,
D’une flèche qui n’a pas de cible,
D’un prince sans princesse,
D’un homme en détresse.
C’est l’histoire d’un cœur qui pleure,
D’un amour qui me fait peur,
C’est l’histoire d’un rêve,
Celui d’un faiseur de rêve, qui fait grève…
Regarde ce que j’ai fait de toi,
Un rêveur qui dépend exclusivement de moi…

( publié initialement sur le site communautaire lexode.com. C’est un autre texte qui date de 2008 le 4 mars précisément… Je vous laisse constater les évolutions au rythme des jours)

Poésie:Le bruit du silence

juin 23, 2011 2 commentaires

Le bruit du silence:

Écoute…Écoute le bruit du silence….

Imagine… Imagine les images qui autour de toi dansent.
Décris-moi ce que tu vois.
écris-moi ce que tu as en toi.
souris…souris…
Tu nous offres tout ce qu’il y a de plus joli,
ton image, tes pensées,
ton univers, ta créativité.
Détruis les maux qui viennent me hanter.
Utilise ces maux pour y arriver.

Écoute…écoute le bruit du silence…
Imagine… imagine toutes les belles choses auxquelles je pense…
Détruis les doutes, Envouté ?!
Je l’ai déjà été…
Cette douce mélodie vient me bercer…
Doucement mes yeux viennent se fermer…
Doucement j’aperçois ta silhouette qui s’avance d’un pas mal assuré.
Les yeux mi-clos je réalise que la réalité je l’ai délaissée.
Le silence, cette absence,
la tendresse, l’envie de caresse…
Tous ces désirs illusoires
pour lesquelles j’ai nourri tant d’espoir…
Imagine… imagine mon cœur pleurant…
imagine… imagine-moi comme ton amant…
douce et volupté, mon cœur t’es destiné,
romantique mal aimé, frénésie enivrée,
quelques mots sur du papier,
un silence oublié,
une nouvelle force en moi est née…

Il ne me reste plus qu’à l’exploiter…
( C’est un texte que j’ai initialement publié sur le site communautaire lexode.com le 4/03/2008 autant dire qu’on remonte loin dans le temps)

Catégories :Poèmes Étiquettes : , , , , ,