Archive

Posts Tagged ‘légèreté’

L’amante d’un soir

juillet 13, 2011 Laisser un commentaire

L’amante d’un soir

Brutale et triste période de ma vie,
Douce et belle mélancolie,
Nouvel idéal, nouveaux espoirs,
Croire en un nouveau départ.
Sortir de ce gouffre hideux Pour atteindre enfin le statut d’amoureux
Poésie nouvelle et éternelle, Déploie tes ailes,
Donne de la légèreté à ma plume,
Alimente le feu de mon âme qui se consume…

Pourchasser la perfection,
Etre aux prises avec ses émotions.
L’imparfait triomphant toujours,
J’écrivais un jour : « L’amour est mort et le corps jouit,
Destiné de malappris, Destin de bandit.
Un éloignement concret, Une réalité marquée »
Ô oui je délirais, J’écrivais à l’imparfait…
Le présent a d’autant plus de valeur
Qu’aujourd’hui, j’ai trouvé une nouvelle source de bonheur…
Je l’exploiterai jusqu’à la tarir,
Je l’aimerai jusqu’à la faire jouir.
Croyez- vous en un amour pur ?
Non ?!La vie n’a décidément pas de futur.

Brutale et triste période de ma vie,
Douce et belle mélancolie,
Nouvel idéal, nouveaux espoirs,
Croire en un nouveau départ.
Sortir de ce gouffre hideux Pour atteindre enfin le statut d’amoureux
Poésie nouvelle et éternelle, Déploie tes ailes,
Donne de la légèreté à ma plume,
Alimente le feu de mon âme qui se consume…

Ô triste et sombre période de ma vie,
Comme je suis heureux de t’avoir trahit.
Cette nouvelle amante, joie…
Plus douce, plus jolie,
plus intéressante que toi…
Ô que non, je ne la délaisserai pas !
Elle a une réelle importance pour moi,
Pourquoi continuer de t’acharner ?
Dans mon cœur son visage est ancré.
Oui encré, comme ces mots sur le papier Témoins assurés Du nouvel amour déclaré…
Tu n’as rien à m’offrir dans cette société matérialiste,
Plus le temps d’être triste soit réaliste !
Aimes- tu le plus noble des sentiments
Non, me dis-tu.
Tu te satisfaits de simples tourments…

Brutale et triste période de ma vie,
Douce et belle mélancolie,
Nouvel idéal, nouveaux espoirs,
Croire en un nouveau départ.
Sortir de ce gouffre hideux Pour atteindre enfin le statut d’amoureux
Poésie nouvelle et éternelle, Déploie tes ailes,
Donne de la légèreté à ma plume,
Alimente le feu de mon âme qui se consume…

Je ne t’ai pas encore célébré,
Ô joie, ne m’en veux pas !
Mon cœur palpite encore de cette douce émotion,
Mon corps tremble sous la pression…
Est-ce moi le responsable de tout cela ?
Est-ce moi qui tire le meilleur de toi ?
Par hasard on s’est parlé,
Ô belle et douce destiné…
J’ai peur, l’avenir reste incertain…
Je t’accompagne mais je reste toujours seul face à mon destin…
Puis- je me blottir contre toi ? Veux- tu faire partie de moi ?
Brutale et triste période de ma vie, Douce et belle mélancolie,
Nouvel idéal, nouveaux espoirs,
Croire en un nouveau départ.
Sortir de ce gouffre hideux
Pour atteindre enfin le statut d’amoureux
Poésie nouvelle et éternelle,
Déploie tes ailes,
Donne de la légèreté à ma plume,
Alimente le feu de mon âme qui se consume…

Un petit texte inspiré après la lecture du recueil « Les Nuits » d’Alfred de Musset en 2009.

Publicités